Média-Presse - Ateliers

Ateliers de l' Embellie-Alsace
Association soutenue par la

Prix Initiative Région Alsace Lauréat 2017
Coup de Coeur
BANQUE POPULAIRE ALSACE-LORRAINE-CHAMPAGNE-ARDENNES

J’ai mis longtemps à comprendre cette évidence, que la personne avec laquelle
je passais l’essentiel de ma vie, était moi-même...  Jacques Salomé
contact 0 770 814 814
Title
Aller au contenu
Obernai Marée rose pour la lutte contre le cancer du sein
 

Depuis dix ans, l’association des Ateliers de l’embellie organise la marche-course rose à Obernai. Une manifestation sportive sans esprit de compétition, si ce n’est contre le cancer du sein. Ils étaient 1 400 à prendre le départ ce dimanche.

 

 
 
 
Toutes les générations sont présentes parmi les marcheurs, ce qui montre bien que ce combat est souvent familial et intergénérationnel.
Photos DNA

Buvettes, food-truck, jeux et orchestre avaient investi le parking de l’Altau à Obernai ce dimanche matin. C’est que la marche-course rose ne cesse de prendre de l’ampleur. De nombreuses tables avaient été dressées par les 60 bénévoles, pour accueillir les 1 400 participants. Beaucoup de femmes bien sûr, ayant subi directement ou indirectement les affres de cette maladie qui terrifie. Mais aussi quelques hommes.

Une manière de montrer sa détermination
Celles qui ont dû combattre le cancer ou se battent encore contre veulent montrer leur détermination. Les autres apportent leur soutien teinté d’admiration.
Cet esprit de solidarité était bien présent en cette matinée colorée de rose. Rose comme la couleur que l’on souhaite redonner aux lendemains qui suivent l’annonce de ce drame. « Ce genre de manifestation nous montre que l’on n’est pas seule à se battre et cela fait un bien fou », confie Marie-Claire, qui lutte depuis deux ans et espère être toute proche de la guérison.
Pour Roger, la soixantaine affirmée, «il faut montrer que l’on n’est pas indifférent aux efforts des personnes atteintes, on vit tous cela dans nos familles. »

Pour financer des ateliers pour les malades
Monik Bayard, la responsable locale de l’association, a apprécié de voir « la participation de la Croix Rouge et d’autres structures investies dans les thérapies douces, et des participants venant d’assez loin, même parfois de l’autre côté des Vosges ».
Les recettes financières de la manifestation contribuent au financement d’ateliers (sportifs, loisirs, échanges, thérapies douces, culinaires ou esthétiques) qui aident à retrouver le chemin de la confiance en soi, élément déterminant pour arriver à la guérison.
DNA 30/09/2019


Obernai Contre le cancer du sein

Le lycée Paul-Emile-Victor d’Obernai a participé à la marche-course rose de la ville, dimanche.

Une vingtaine de salariés du lycée Paul-Emile-Victor ont participé.  Photo DNA

L’établissement était déjà actif ces dernières années sur différentes actions solidaires, comme avec Ela ou les collectes de bouchons.
Du personnel administratif au personnel de la restauration en passant par les enseignants, ils étaient 22 au total à s’élancer sur les deux boucles (3 et 5 km).
DNA 02/10/2019
_______________________________________________________________________________________________________________________


Recherche - Résultats d’une étude internationale
Cancer du sein : un nouveau type de traitement prometteur

Des essais cliniques menés  internationalement ont montré qu’il augmente le taux de survie de 70 %  des femmes de moins de 59 ans souffrant d’un cancer hormonodépendant.
Nouvel espoir dans la lutte contre le cancer. Un nouveau type de  traitement permet d’améliorer considérablement le taux de survie des  femmes de moins de 59 ans souffrant du type le plus courant de cancer du  sein, ont annoncé des chercheurs samedi lors de la conférence annuelle  de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) qui a réuni ce  week-end des spécialistes internationaux du cancer.
Les résultats  d’un essai clinique international (1) montrent qu’ajouter un inhibiteur  du cycle cellulaire - le ribociclib - au traitement permet de pousser le  taux de survie jusqu’à 70 %, après trois ans et demi. L’étude s’est  concentrée sur des patientes souffrant d’un cancer du sein  hormonodépendant, a expliqué Sara Hurvitz, l’auteure principale de ces  travaux. Ces patientes reçoivent d’ordinaire des traitements visant à bloquer la production d’œstrogènes.
Ce  nouveau traitement fonctionne en agissant sur les kinases dépendantes  des cyclines (CDK), des enzymes qui jouent le rôle de moteur et  d’interrupteurs du cycle cellulaire.
« On peut en fait obtenir une  meilleure réponse […], ou mieux tuer le cancer, en ajoutant l’un de ces  inhibiteurs de cycle cellulaire » en plus d’une hormonothérapie,  précise la chercheuse.
  
Moins toxique que la chimiothérapie
Ce traitement est moins  toxique qu’une chimiothérapie traditionnelle car il cible plus  spécifiquement les cellules cancéreuses, en les empêchant de se  multiplier. Il est administré par comprimé pendant 21 jours, suivi d’une  pause de sept jours destinée à laisser le temps à l’organisme de se  remettre, puisque deux tiers des patientes enregistrent une baisse, de  modérée à sévère, du niveau de globules blancs.
Reste son coût :  12 553 dollars (soit 11 200 euros) pour un traitement de 28 jours  commercialisé sous le nom Kisqali par les laboratoires Novartis qui ont  financé cette étude.
L’essai clinique se base  sur plus de 670 cas, concernant uniquement des femmes de moins de 59 ans  qui étaient à un stade avancé du cancer - stade 4 - et qui n’avaient  pas reçu auparavant de traitement anti-hormonal.
D.N.A.  03/06/2019
_______________________________________________________________________________________________________________________

Obernai - Vie associative - Marche / Course Rose 2018
 
Lâcher prise face au cancer
 

Près de 1 500 personnes ont participé, ce dimanche à Obernai, à une marche/course rose dans le cadre du mois international du dépistage du cancer du sein.


Monik Bayard-Carette : « Cette marche rose est surtout une forme de récompense pour les bénévoles qui s’investissent dans l’association ».
 
Une femme sur 8 développe un cancer du sein au cours de sa vie et 80 % de ces cancers se déclenchent après 50 ans. Deux chiffres-clés qui soulignent non seulement l’importance du dépistage mais aussi le rôle primordial de l’entourage et des associations qui militent pour le bien-être des personnes concernées.
 
« Comme une bulle d’air »
 
Pour Monik Bayard-Carette, la présidente des ateliers de l’embellie de Strasbourg, « cette marche rose est surtout une forme de récompense pour les bénévoles qui s’investissent dans l’association. Le plus important, c’est ce que vivent les 150 femmes qui participent toute l’année à nos différents ateliers. On essaie de leur apporter un plus, comme une bulle d’air, pour supporter les chimios. A travers l’art-thérapie, la réflexologie, l’onco-massage, le shiatsu, le qi gong et bien d’autres activités, elles échangent, elles partagent et se retrouvent femmes et désirables ».

 
La réussite de cet événement est due à la communication médiatique et sur les réseaux sociaux. A souligner le soutien de partenaires importants omniprésents. A Obernai, une visibilité a été donnée depuis quelques semaines à cette course/marche rose grâce à des banderoles installées par des entreprises locales. Le bénéfice de l’opération, non encore communiqué mais certainement supérieur à 10 000 €, servira au fonctionnement de l’association et à des aides spécifiques.
 
Le rose, symbole de la féminité et du bonheur, a flotté sur cette belle journée ensoleillée et les têtes des 1 500 participants, un record inattendu pour cette neuvième édition.

Photo & Article : DNA 1/10/2018 - Christian Aubry






Obernai - Lutte contre le cancer du sein - Positivement rose - Marche / Course Rose 2017

La Marche / Course Rose 2017 a démarré ce dimanche matin dans le parc municipal obernois dans l’enthousiasme et la ferveur. Plus de 1000 participants tout de rose vêtus ont emprunté le bucolique sentier de l’Ehn avec la volonté de s’unir contre le cancer du sein.

C’est sous un soleil étincelant qu’a débuté la 8e édition de la Marche Rose - événement phare de l’association strasbourgeoise Les Ateliers de l’Embellie. Cette dernière organise par ailleurs tout au long de l’année des ateliers destinés à ses adhérentes : réflexologie, marche, Qi Kong et même Rigologie (thérapie par le rire) pour n’en nommer que quelques-uns.
On se sait entourées et soutenues
"Les ateliers m’apportent un soutien énorme au quotidien. Grâce à elle, j’ai retrouvé le courage de me battre et appris à penser de manière positive", commente Hyacinthe, 72 ans, originaire de Strasbourg, tout en évoquant avec beaucoup de pudeur ses séances médicales au Centre Paul Strauss.
Yolande, 57 ans ou encore Brenda, 48 ans, toutes deux originaires de la banlieue strasbourgeoise ne manqueraient pour rien au monde ce rendez-vous sportif et convivial. "On se retrouve d’une année à l’autre, on se motive et surtout… on garde le sourire ! On se sait entourées et soutenues !", s’exclame Yolande en embrassant du regard la multitude de bénévoles et de participants qui défilent à ses côtés.
Et le rose est partout : tee-shirts, pantalons, chaussures… Pas un coureur, pas un marcheur ne démarre sans sa note acidulée et gourmande. Au moment de l’inscription, les bénévoles offrent en effet une étole fuchsia à l’effigie de l’association organisatrice. Autour du cou et surtout noué dans les cheveux, l’accessoire fait son effet et participe immédiatement à l’ambiance festive de l’événement.
Monique Bayard, présidente de l’Association Les Ateliers de l’Embellie se tient à l’arrivée des deux parcours aménagés de la Marche Rose Obernoise. Elle accueille de son large et franc sourire les valeureuses sportives. À leurs côtés, l’on retrouve maris, enfants, amis. Unis, enthousiastes et positifs, ils défilent tous sous la bannière "Ensemble contre le Cancer".
DNA 25/09/2017
______________________________________________________________________________________________________________________________

Cronenbourg - Contre le cancer - Strasbourg - Des photos pour se sentir belles

L’association Les Ateliers de l’Embellie et le photographe de Styl’list Images ont présenté leur shooting "Belles contre le cancer"

Un ruban rose fait le lien entre chaque portrait des douze femmes qui ont posé à ce shooting-photo.
Emilie et Isabelle se souviennent de cette expérience de "lâcher prise" par rapport à la maladie et au traitement, maquillées et coiffées par deux professionnelles Linda et Pauline. Elles racontent le déroulement d’un après-midi de prises de vue immortalisées par le backstage réalisé en studio : « un lien fort existe entre nous, de l’entraide, des astuces pour se battre, on a subi les mêmes choses. On reste des femmes, chacune a choisi un thème en prenant la pose : la protection, la gourmandise, la famille… ».
Il s’agit de rendre la vie facile et légère
Des visages, des regards et des sourires qu’a su capter le photographe Etienne List, pour « faire plaisir avec des images sous l’angle de la photographie-thérapie, il est important de retrouver l’estime de soi, de se reconsidérer. » Il a répondu à la demande de l’association Les Ateliers de l’Embellie, qui accompagne les femmes touchées par le cancer en complément du médical.
Pour la présidente Monik Bayard-Carette, il s’agit de rendre la vie facile et légère. « Nous proposons avec des intervenants bénévoles de la cuisine, de la sophrologie, du pilates, de la psychanalyse, du Qi Gong, de la marche, en plein air, en collectif ou en individuel ». Vernissage le Mercredi 11 octobre 2017
Elle est très à l’écoute de ces femmes qui en parlent avec émotion : « cette Association nous a permis de retrouver une vie sociale, de prendre du temps pour soi, de faire des choses impensables, de traverser les différentes étapes de la maladie, de vivre malgré la chimio ou les rayons, d’accepter son corps ». Ce shooting est une première et c’est un partenariat qui mérite de continuer.
NAG DNA 09/04/2017
______________________________________________________________________________________________________________________________




Tous droits réservés-reanja © 2005-2019
contact 0 770 814 814
Retourner au contenu